Retour
https://bilan.mr.be/wp-content/uploads/2018/09/EMPLOYES-Bureau-succes.jpeg

Emploi

Jobs, jobs, jobs

En Belgique, le coût élevé du travail par rapport aux pays voisins était un frein pour notre compétitivité et la création d’emplois. La réforme fiscale du gouvernement fédéral (tax shift) a permis d’augmenter les salaires nets tout en maîtrisant les salaires bruts. Le handicap salarial comptabilisé depuis 1996 est maintenant effacé. Depuis 2014, on a donc assisté à la création de 200.000 nouveaux emplois. Il s’agit principalement de temps pleins et de temps partiels de qualité.

La robotisation et la numérisation de l’économie impactent le monde du travail. Plusieurs réformes ont été menées pour accompagner ces changements. Leur objectif est d’empêcher les abus, de rendre la Belgique et la Wallonie plus attractives pour les investisseurs, afin de développer de nouvelles activités et de nouveaux emplois. Le gouvernement fédéral a aussi œuvré pour généraliser les horaires flottants, le télétravail ou en étendant le principe du compte carrière. Cela permet de mieux organiser le temps de travail et de mieux équilibrer vie professionnelle et vie privée.
Se former aux métiers en pénurie.

Cependant, de nombreux postes vacants sont à pourvoir faute de salariés qualifiés. Pour répondre à ce défi, le gouvernement wallon promeut un enseignement de qualité et la revalorisation des filières techniques et professionnelles. La formation des demandeurs d’emploi et la formation des travailleurs tout au long de la carrière font également partie des objectifs wallons.

Il s’agit de mettre en place un ensemble de mesures régionales et fédérales, comme des incitants fiscaux pour la formation dans ces filières, une réorientation prioritaire des demandeurs d’emploi par le Forem/Actiris, ou encore un focus particulier sur les jeunes sortis de l’enseignement sans diplôme.

Nos mesures concernant l'emploi

46/55 mesures faites et en cours.